Définitions


Titre Description

ABC (Activity Based Costing ou gestion des coûts par activité) 

Méthode de comptabilité pour analyser les coûts de la chaîne d’approvisionnement par activités spécifiques, circuits, clients ou groupes de consommateurs.

 

Acheminement ferroviaire 

Ensemble des opérations permettant d’amener un véhicule ferroviaire, plusieurs wagons (Lot) ou un train (Locomotive + wagons) d’un point d’origine à un point destinataire. On distingue 2 modes d’acheminement fret principaux : L’acheminement par train entier et l’acheminement en wagons isolés par la technique du lotissement.

 

ACV 

Analyse du cycle de vie.

 

Affrètement retour magasin 

Utilisation de la capacité de transport après livraison d’un magasin pour éviter les retours à vide des camions vers le CdD, notamment par le transport de marchandises d’un industriel situé à proximité du magasin ou sur le trajet du CdD.

 

Aiguillage 

Dispositif constitué essentiellement de rails mobiles (Aiguilles), permettant de faire passer les véhicules ferroviaires d’une voie sur une autre.

 

Alerte 

Information dont l’absence de traitement peut nuire à la santé ou la sécurité des consommateurs (définition officielle).

 

Allotissement 

Préparation des unités d’expédition (cartons, palettes…) à destination d’un lieu de livraison, éventuellement d’un magasin. Lorsqu’elle est effectuée en amont du CdD par le fournisseur, on parle de pré allotissement. Ces unités d’expédition sont alors réceptionnées et entreposées sur les quais du centre ou de la plate-forme de distribution, puis regroupées avec d’autres unités d’expédition venant d’autres industriels, pour être transportées sans autre manipulation vers le magasin, point de livraison final.

Voir manuel : « Cross-Docking : concepts, enjeux et conditions de mise en œuvre », ECR France / The BOSTON Consulting Group, 2000.

 

Allotissement des commandes 

Dans la technique du cross-docking sous sa forme "commande allotie", les livraisons sont préparées par le fournisseur, magasin par magasin. Chaque livraison magasin est palettisée individuellement. L'ensemble des livraisons sont effectuées sur une plate-forme d'éclatement où les palettes par magasin sont triées pour être redistribuées dans chaque magasin.

(©GS1 France)

 

APS (Advanced Planning Scheduling) 

Système de planification qui permet, simultanément pour l'entreprise d'optimiser en temps réel les achats, les ressources de production et la distribution. Ce système permet de réduire le temps alloué au cycle de planification et améliore sensiblement la flexibilité et la réactivité aux changements en temps réel en offrant une vision plus globale et plus complète de la demande et de ses implications tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Cette approche est différente de l'approche MRP (Manufacturer Ressources Planning).

 

ASP 

Les Application Service Providers (fournisseurs d'applications hébergées) louent des services applicatifs. Ce mode de distribution en ligne, qui réduit les coûts de déploiement et de maintenance, est soutenu par des éditeurs soucieux de séduire les PME.

(© GS1 France)

 

Attribut 

Elément d'information constituant une caractéristique d'un code d'identification. Dans le langage XML : couple nom - valeur intérieur à une balise qui modifie la signification de l'élément balisé.

(© GS1 France)

 

Avitaillement 

Fourniture de combustibles, vivres, etc. Nécessaires à bord d'un véhicule en vue de l'exécution d'une opération de transport (Avitailler : fournir à un véhicule ses approvisionnements, à l'exclusion du fret).

 

B to B ou Business to Business ou B2B 

Le B to B concerne les échanges électroniques professionnels entre deux ou plusieurs entreprises. Il fait partie du commerce électronique ou e-commerce.

Voir manuel : « Commerce électronique B to B : outils et solutions pour les petites et les grandes entreprises », ECR France / Gencod EAN France, 2003.

 

Backhauling ou Affrètement retour 

It means that a truck carries a load when returning from a destination to the area where the first load originated.

 

Ballast 

Pierres concassées que l’on tasse sous les traverses d’une voie ferrée. Ce terme a été parfois utilisé dans le contexte d’une GPA bilatérale pour l’optimisation du remplissage du camion. Le rôle du ballast a été de parfaire le chargement du camion avec des produits excédentaires (par rapport à l’expression du strict besoin) mais nécessaires pour être en ligne avec les politiques commerciales de livraison en camion complet.

 

BL 

Bon de livraison.

 

Blocage 

Toute mesure temporaire prise entre les industriels et les distributeurs pour figer l’acheminement des produits et ne plus les présenter aux consommateurs pendant un délai précisé dont les suites, après analyses, seront la remise en vente des produits (ou déblocage) ou l’enclenchement d’une procédure de retrait.

 

Bogie 

Train de roulement ferroviaire composé généralement de deux essieux solidaires autour du pivot.

 

BQ 

Barèmes quantitatifs.

 

Brouettage 

Opération consistant, dans un port maritime, à transporter par route ou par fer, des conteneurs maritimes d’un terminal à un autre.

 

Bundled 

Something wrapped or tied up for carrying; a package.

 

Cadre de préhension / Spreader 

Structure extensible permettant de saisir une UTI, par verrouillage en toiture des pièces de coin. De nombreux cadres de préhension sont dotés en plus de bras télescopiques qui soulèvent l’UTI en les saisissant par la base. (« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Caisse mobile / Swap body 

Superstructure amovible de véhicule routier, unifiée dans ses dimensions et pour certains de ses dispositifs, en vue de faciliter son transbordement sur wagon. Une caisse mobile est une unité de transport intermodal qui mesure au maximum 13,60 m de longueur et 2,55 m de largeur externes (avec une hauteur de 2,670m). Pour un PTC de 44 tonnes, le poids maximum de la caisse mobile est de 32,5 tonnes. Des dimensions intermédiaires sont également disponibles. Voir en annexe le tableau des dimensions, poids et volumes des différentes UCI (Unités de chargement intermodales) en Europe.

 

CAO (Commande Assistée par Ordinateur) 

Outil consistant à traiter informatiquement les données de ventes de produits collectées en magasin ou celles de sorties entrepôts, pour établir les commandes dans le contexte ECR.

 

Capacité (d’une infrastructure) 

Ensemble de possibilités de programmer des sillons sur une infrastructure pendant une période donnée. Une infrastructure saturée est une infrastructure dont la capacité ne permet pas de satisfaire toutes les demandes de sillons.

 

Carbon Footprint 

The total amount of greenhouse gases produced to directly and indirectly support human activities, usually expressed in equivalent tons of carbon dioxide. (CO²)

 

Catalogues électroniques 

Service qui s’appuie sur les technologies Internet afin de permettre à une entreprise (Éditeur) d’administrer la mise à disposition de ses informations produit auprès de ses partenaires (Souscripteur), et à ces derniers d’administrer l'intégration des informations reçues, en vue de l’alignement de leurs bases articles réciproques (Master Data Alignment). Ces catalogues peuvent en outre contenir des informations détaillées telles que par exemple les caractéristiques techniques des produits, les notices d’emploi ou des présentations multimédias. Selon son choix, l'entreprise peut administrer la mise à disposition de ses informations (ou administrer l'intégration des informations reçues) en faisant appel à une solution de catalogue électronique propriétaire (ou mono-entreprise) ou au moyen d'un espace, accessible via Internet, sur un service de catalogue électronique multi-entreprises.

(© GS1 France)

 

Catégorie 

une catégorie est un groupe distinct et gérable de produits/services perçus par le consommateur comme étant étroitement liés et/ou « interchangeables » pour satisfaire un besoin donné.

 

Category management 

Processus distributeur-industriel de gestion des catégories en tant qu’unités commerciales, qui permet d’améliorer les résultats commerciaux en fournissant une valeur ajoutée au client-consommateur.

 

Caténaire 

Fil aérien d’alimentation des locomotives électriques.

 

CC 

Centre de consolidation.

 

CdD 

Centre de Distribution ou du Distributeur.

 

CdI 

Centre de Distribution de l’Industriel.

 

CGA 

Conditions Générales d’Achat.

 

CGV / CPV 

Conditions générales de ventes / Conditions particulières de ventes.

 

Chaîne d'approvisionnement / Supply chain 

Terme générique utilisé pour décrire les différents stades de la chaîne logistique par lesquels passent un produit pour atteindre le consommateur. La chaîne globale d’approvisionnement va des matières premières et emballages (fournisseurs amont) à la fabrication, du stockage à la distribution.

 

Chantiers de transbordement / Terminal 

Chantiers spécialisés conçus pour le transfert des Unités de Transport Intermodal (Caisse mobile, conteneur) d’un mode de transport à l’autre (Rail/Route).

 

Chargeur / Expéditeur 

Personne qui confie à d’autres (commissionnaire de transport/intermédiaire de transport, opérateur de transport/transporteur) le soin d’acheminer ses marchandises à un destinataire.

 

Chariot élévateur / Fork lift truck 

Véhicule automobile équipé d’une fourche frontale lui permettant de soulever, pour déplacer ou gerber des palettes, des conteneurs ou des caisses mobiles. Ces deux derniers sont généralement vides. (« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Chariot-cavalier / Straddle carrier 

Portique mobile monté sur des pneumatiques qui enfourche un conteneur pour le soulever, le déplacer ou le gerber, se déplaçant sur une surface plane et renforcée. (« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Client 

Beaucoup de détaillants utilisent le mot "client" en référence à l'acheteur / consommateur. Ceci est clair, mais à tout autre étape de la chaîne d'approvisionnement, le terme "client" se rapporte au lien suivant dans la chaîne : le client d'un industriel est le détaillant ; le client d'un fabricant est son fournisseur amont ; le client d'un transporteur est le chargeur qui peut être un industriel ou un distributeur.

 

CMI (Co-Managed Inventory) 

Dans cette application GPA (voir ce terme), la proposition de commande est effectuée par l’industriel à partir des données transmises par le distributeur. Elle est validée par ce dernier, la validation ne signifiant pas obligatoirement correction. Le CMI est la solution recommandée par ECR France par opposition au VMI.

 

CNUD / Code National Unifié Distributeur 

Code attribué par GS1 France à chaque entreprise adhérente de GENDI et servant de radical aux codes lieux-fonctions. Il comporte 3 ou 6 chiffres selon les besoins de codification de l'entreprise.

(© GS1 France)

 

CNUF / Code National Unifié Fabriquant 

Code attribué par GS1 France aux entreprises et servant de radical dans les codes de leurs lieux-fonctions (si elles sont fournisseurs), les codes GTIN-13 des articles dont elles détiennent la marque commerciale, les numéros de colis (SSCC) qu'elles sont amenées à créer. Il comporte 5, 6, 7 ou 8 chiffres selon les besoins de codification de l'entreprise.

(© GS1 France)

 

Code à barres 

Succession de barres claires et foncées d'épaisseur variable traduisant une suite de caractères numériques ou alphanumériques selon un "alphabet" défini et destinée à être interprétée automatiquement par un lecteur optique.

(© GS1 France)

 

Commande allotie 

Type particulier de commande constituant l'un des moyens permettant de traiter l'allotissement qui consiste en un processus d’approvisionnement où le fournisseur livre en un seul lieu (entrepôt ou plate forme) des produits regroupés en lots distincts, destinés à des lieux finaux différents (généralement des magasins).

 

Commandes automatisées  

Lien entre le réapprovisionnement et les informations remontées (de point) de vente automatisés (EPOS). Les systèmes calculent automatiquement les niveaux de stocks et le réapprovisionnement du produit quand cela est nécessaire.

 

Commerce électronique 

Conduite de la gestion et des échanges commerciaux par des moyens électroniques :

  • mise à disposition d’informations produit (EDI…);
  • la vente en ligne à des particuliers ou des professionnels ;
  • la réalisation de transactions commerciales ;
  • déclarations fiscales, …
 

Commissionnaire de transport / Forwarding agent  

Société de transport ayant un rôle d’organisateur et proposant à ses clients chargeurs une prestation en porte à porte et utilisant les services d’un opérateur de transport combiné

 

Conditions générales de ventes 

Document que, selon l'ordonnance du 1er décembre 1986, tout producteur, prestataire de service, grossiste ou importateur doit communiquer à tout acheteur ou demandeur de prestation qui en fait la demande, et comportant au moins les rabais et ristournes, les délais de paiement, les escomptes ainsi que les pénalités en cas de retards de règlement.

(© GS1 France)

 

Consolidation 

Action de consolider, de renforcer --> Regroupement de stocks.

 

Consolidation 

Goods from different origins with different destinations are bundled into (consolidated into) one shipment for a given destination while meeting the delivery requirement. (consolidation)

 

Consommateur  

L'utilisateur final d'un produit ou d'un service. Le consommateur n'est pas nécessairement l'acheteur (et vice versa). Le "consommateur" de couches est le bébé, mais l'acheteur est plus vraisemblablement un parent. L’acheteur en magasin est aussi appelé « shopper ».

 

Conteneurs / container  

Caisses de dimensions standardisées conçues pour contenir des marchandises, en vrac ou légèrement emballées, en unité de charge en vue de faciliter les opérations de transbordement d'un mode transport à l'autre sans dissociation de l'unité de charge. Les principaux types de conteneurs sont le conteneur 20’ standard (6mX2.5mX2.5m), le conteneur 40’ standard ou high cube (12mX2.5mX2.50m ou 2.90m) et le conteneur 45’ high cube (13.70mX2.5mX2.9m). Les principaux types de containeurs sont les suivants :

  • Conteneur aérien : Conteneur adapté aux normes de la navigation aérienne. Il existe de multiples variétés de ces conteneurs car ils sont bien souvent spécifiques à certains types d'avions. De plus, ces conteneurs sont composés essentiellement d'aluminium afin d'alléger au maximum la tare du conteneur.
  • Conteneur maritime : Conteneur répondant généralement aux normes édictées par l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) pour une exploitation en navire cellulaire.
  • Conteneur terrestre : Conteneur répondant aux normes édictées par l'Union Internationale des Chemins de Fer (UIC), pour une utilisation optimale en technique combinée rail-route principalement.
  • Transconteneur : Conteneur multimodal.
 

Contrat d’interchange 

L'accord d'interchange est un contrat par lequel des personnes établissent, dans le cadre de relations, les conditions juridiques et techniques d'utilisation d'un échange de données informatisé (EDI). Au plan purement technique, cet accord portera notamment sur le langage utilisé pour l'échange de données informatisées, la forme des messages, le rythme des échanges, le sort des accusés de réception, le traitement et la sécurité des messages, l'enregistrement et le stockage. L'accord d'interchange peut être complété par des annexes techniques comprenant les spécifications techniques détaillées nécessaires à l'échange. Au plan juridique, l'accord d'interchange permet d'assurer contractuellement aux parties la nature probante des messages qu'elles se transmettent, le recours éventuel à un tiers certificateur en charge d'assurer et de contrôler l'intégralité du message, l'authentification et l'identification des parties, la non-répudiation. L'accord d'interchange recouvre trois types de contrats souscrits préalablement à l'échange de données informatisé (EDI) par les parties prenantes à cet échange : l'émetteur, le récepteur et, éventuellement, la tierce personne : - l’accord linguistique portant sur la représentation (encodage), le statut et la structuration (formatage) des informations échangées par EDI ; - le contrat de prestation de services avec un opérateur de réseau lequel prévoit les conditions matérielles d’acheminement des informations et de sécurisation de l’échange ; - la convention juridique qui détermine les responsabilités de chacune des parties dans l’échange et qui prévoit la conduite à tenir en cas d’incident, de dysfonctionnement ou de rupture de la communication.

(© GS1 France)

 

Convention d’interchange 

Contrat privé entre deux partenaires commerciaux prescrivant un agencement de règles juridiques et techniques réciproquement acceptables. Il permet d’asseoir la force probante de leurs transactions électroniques et de régir l’utilisation de la technologie appliquée aux communications d’affaires. Ce document est habituellement accompagné d‘un manuel de l’utilisateur décrivant par exemple, le niveau de syntaxe, les messages, les considérations commerciales et juridiques et les prescriptions en matière de télécommunication et de sécurité.

 

Corridor ferroviaire  

Itinéraire ou ensemble d'itinéraires ferroviaires pour lesquels sont construits un ensemble de sillons, objets d'un commun accord entre les gestionnaires d'infrastructures concernés et permettant des circulations internationales de trains de marchandises continues et performantes.

 

CPFR / Collaborative Planning Forecasting and Replenishment 

Plan, prévisions et approvisionnements concertés. Le CPFR est une démarche intégrée visant l’amélioration des relations industriel–distributeur, la diminution des coûts et l’optimisation du dimensionnement des équipements et de leur utilisation à travers un processus de planification concerté et le partage d’informations. Il se définit comme une approche globale de la chaîne d’approvisionnement réunissant les concepts de l’offre et de la demande développés dans une démarche ECR. C’est pourquoi les anglophones le classent dans la rubrique « intégrateur » des cartes de maturité.

 

Crise 

Situation de risque (santé, sécurité ou économique) réel ou supposé qui peut créer une inquiétude collective ; cette situation est aggravée par un contexte sensible ; elle requiert un traitement d’urgence. La dimension médiatique est l’une des composantes parfois essentielle d’une crise.

 

CRM / Consumer Relationship Management 

Gestion de la relation consommateur. Le CRM est une stratégie ECR intégrée et collaborative de gestion de la demande qui aide les industriels et les distributeurs à discerner et évaluer les besoins individuels des consommateurs / acheteurs et à adapter leurs offres à ces besoins.

 

Cross docking 

Le cross-docking, ou transbordement quai à quai, est un système dans lequel les marchandises réceptionnées par un centre de distribution ou une plate-forme ne sont pas stockées (notamment verticalement) mais préparées pour être réexpédiées à destination d’autres lieux de livraison, notamment des magasins.

Les marchandises peuvent être réceptionnées en palettes standard qui seront « éclatées » dans le centre de distribution ou la plateforme (pour y être re-préparées c'est-à-dire alloties par lieu de destination, notamment magasin) ou réexpédiées telles quelles. Elles peuvent également être réceptionnées en palettes préalloties et seront réexpédiées à l’identique de leur réception.

Voir manuel : « Cross-Docking », ECR France / The Boston Consulting Group, 2000.

 

CRP 

Continous Replenishment Program.

Voir Glossaire ECR France, 2003.

 

CRP / Continous Replenishment Program 

Terme anglo-saxon donné aux méthodes de réapprovisionnement de type GPA.

 

Datamatrix 

Symbole matriciel à 2 dimensions capable d'encoder jusqu'à 2300 caractères en un seul symbole, comportant plusieurs niveaux de sécurité et dont la surface est extrêmement réduite.

(© GS1 France)

 

DC 

Distribution Center. (CdD)

 

Dégroupage 

Le dégroupage ou «  multidrop » consiste, à partir d’un même lieu d’expédition, à livrer dans un même véhicule des flux de marchandises vers plusieurs points de livraison géographiquement proches ou situés sur une même ligne de transport.

Ces lieux de livraison peuvent être mono client ou multi-clients. Appelé parfois tournée surtout lorsque la pratique est répétitive. Pour être efficace, le « multidrop » nécessite une planification du circuit, des horaires de passages et de déchargement.

Voir manuel : «Optimisation logistiques multi-fournisseurs / multi-clients et intégration des prestataires logistiques – multipick, multidrop, GPA mutualisée », ECR France / Valtech Axelboss, 2002.

 

Dématérialisation (ou échange dématérialisé)  

Action visant à remplacer des flux d’information papier (commande, avis d'approvisionnement, facture, ...) par des flux d’information électroniques.

 

DESADV (Despatch Advice) 

Message Avis d’expédition en EANCOM®. Le but de ce message est de fournir des renseignements sur les marchandises expédiées ou prêtes à l'expédition dans les conditions acceptées.

Ce message permet au destinataire :

  • de connaître la date à laquelle les produits ont été expédiés ou seront prêts à partir ;
  • d'obtenir des informations précises concernant l'expédition ;
  • d'engager les procédures pour le dédouanement dans le cas d'expédition internationale ;
  • de rapprocher les marchandises envoyées et la facture correspondante.
 

Desserte 

Matérialisation d'une prestation de transport en un site.

Desserte cadencée : Desserte à intervalles réguliers et rapprochés, par exemple des dessertes bi horaires.

Desserte fret : Ensemble des opérations de collecte et de distribution effectuées entre gare de triage et gare chargée de la desserte terminale.

Desserte terminale : Opération d'acheminement d'un véhicule ferroviaire remorqué entre un lieu ferroviaire et la gare chargée de la desserte ou réciproquement.

 

Direct magasin 

Livraison directe du point de vente sans passage par un CdD.

 

DLC 

Date limite de consommation (à consommer avant ...).

 

DLUO 

Date limite d'utilisation optimum (à consommer de préférence avant ...).

 

DSD 

Ici Direct Store Delivery (livraison direct magasin). Ailleurs “Dual System Deutschland”, organisation allemande du “point vert”.

 

E-commerce 

Vente de biens ou de services grâce à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information (EDI, Internet, …).

 

Écartement des voies / Track gauge 

Distance entre les faces intérieures des rails sur une ligne de chemin de fer. Elle est en général de 1,435 m. Il existe d’autres écartements qui sont la règle dans certains pays d’Europe : par exemple, 1.676 m en Espagne et au Portugal, 1.524 m en Russie.

(« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Eclatement 

Rupture de charge d’une unité de livraison en plateforme avec réexpédition soit à l’identique, soit après une nouvelle préparation (cf. éclatement d’une palette).

 

ECR 

ECR, acronyme anglais de Efficient Consumer Response, désigne l'initiative conjointe industrie-commerce destinée à apporter une réponse optimale au consommateur.

Elle exprime la volonté des entreprises qui y adhèrent de mieux organiser l'ensemble de la chaîne de commercialisation et d'approvisionnement, en rendant les systèmes d'échange plus efficients, moins coûteux et plus réactifs aux attentes des consommateurs.

 

ECR Europe 

ECR Europe est la plateforme régionale du Consumer Goods Forum pour l'Europe. Elle facilite l'alignement des activités collectives et paritaires des niveaux mondial, régional et national afin de créer des synergies et d'éviter des duplications inutiles.

ECR Europe a pour mission de :

  • traiter les problématiques qui touchent le niveau européen (normalisation, législation, harmonisation, …),
  • promouvoir l'ECR en Europe (méthodologies, nouveaux concepts, documentation, partage d'expérience…)
  • assurer la coordination des actions menées par les ECR nationaux, qui sont membres de l'association paritaire européenne depuis 2010.

ECR Europe a adapté ses objectifs, sa structure et sa gouvernance au modèle de TCGF afin d'apporter des synergies complémentaires.

ECR France est adhérent d'ECR Europe en tant que membre partenaire depuis 2010.
Sous l'influence des ECR Nationaux, et en particulier d'ECR France, le conseil d'administration d'ECR Europe comprend 6 sièges réservés aux dirigeants élus des ECR locaux. 
L'assemblée générale de Londres du 23 juin 2010 a élu les administrateurs du nouvel ECR Europe.
Xavier Hua a pris la succession d'Alain Galaski à la tête d'ECR Europe le 1er janvier 2011, tout en conservant son rôle de Délégué Général d'ECR France. Cette position donnera la possibilité à ECR France de profiter encore mieux des synergies et de la coordination entre les ECR nationaux et ECR Europe

Plus d'information sur www.ecr-europe.org

 

ECR France 

ECR France est l’organisme paritaire qui rassemble les décideurs des industriels et distributeurs du secteur des produits de grande consommation, alimentaires et non-alimentaires.

Sa mission consiste à définir et promouvoir les bonnes pratiques et les codes de bonne conduite dans la relation industriel-distributeur, pour mieux comprendre et répondre aux attentes des consommateurs.

 

ECR nationaux 

Les ECR nationaux sont des organismes créés pour diffuser et/ou définir le langage commun, identifier les meilleures pratiques, faciliter la mise en œuvre de l'ECR et construire la masse critique d'opérateurs pour une mise en œuvre plus rapide, plus complète et à moindre coût de l'ECR. Tenant compte des spécificités nationales, les ECR nationaux fournissent le socle des initiatives bilatérales conduites par les entreprises entre elles.

 

EDI (Echange de Données Informatisé)  

Echange par télétransmission de données structurées d'ordinateur à ordinateur selon des formats standard.

 

EDIFACT / Electronic Data Interchange for Administration, Commerce and Transport 

Echange de Données Informatisé pour l'Administration, le Commerce et le Transport.

Norme des Nations unies concernant l'échange de données informatisé pour l'administration, le commerce et le transport, elle se compose d'un ensemble de normes approuvées à l'échelon international, de répertoires et de directives pour l'échange électronique de données structurées, concernant le commerce des biens et services, d'applicatif à applicatif et entre entités indépendantes.

 

Editeur 

Dans un catalogue électronique, acteur qui est le créateur et propriétaire unique de l'information. Il s’agit généralement du fournisseur (fabricant, grossiste, exportateur…), propriétaire ou non de la marque commerciale.

 

EF 

Entreprise ferroviaire.

 

Efficient Store Assortment 

Supplier and retailer work together to define store assortment to maximize efficiency and profitability of space.

 

Emballage primaire 

C’est l’emballage conçu de manière à constituer au point de vente une unité de vente pour l’utilisateur final ou le consommateur. C’est aussi dans le langage du monde de l’emballage le contenant direct du produit.

 

Emballage réutilisable / Reusable Transport Items - RTI 

Décrit tout type d'emballage utilisé plus d'une fois pour livrer un produit dans la chaîne d'approvisionnement. Exemples : plateaux en plastique pour les produits frais, chariots, palettes, rolls, ... La réutilisation des emballages fait l’objet d’une norme européenne.

(CEN TC 261) en application de la directive européenne 94/62/CE « Emballages et déchets d’emballages ».

 

Emballage secondaire 

C’est l’emballage conçu de manière à constituer au point de vente un groupe d’un certain nombre d’unités de vente, qu’il soit vendu tel quel à l’utilisateur final ou au consommateur, ou qu’il serve plus généralement à garnir les présentoirs au point de vente. Il peut être enlevé du produit sans en modifier les caractéristiques.

 

Emballage tertiaire 

C’est l’emballage conçu de manière à faciliter la manutention et le transport d’un certain nombre d’unités de vente ou d’emballages groupés en vue d’éviter leur manipulation physique et les dommages liés au transport.

 

Embranchement 

Voie ferrée raccordée au réseau principal et pénétrant dans une usine ou un entrepôt afin de permettre aux wagons d’être chargés ou déchargés directement sur place sans rupture de charge. On distingue plusieurs types d’embranchements :

  • Entreprise reliée au fer (Ou entreprise « embranchée ») : Propriétaire ou exploitant d’un embranchement particulier, titulaire d’une convention d’embranchement.
  • Embranchement particulier : Ensemble constitué d’une ou plusieurs voies privées et de leur raccordement au réseau de chemin de fer permettant la desserte par fer sans transbordement, d’établissements ou d’ensembles d’établissements industriels, commerciaux, portuaires…
  • Installation terminale embranchée : Ensemble qui comprend l’embranchement particulier et les équipements utilisés dans l’entreprise pour l’exécution des transports ferroviaires.
 

Empotage / Dépotage 

Opération de chargement ou de déchargement de marchandises à l’intérieur d’une UTI.

 

Enlèvement 

Le destinataire (client) vient chercher la marchandise chez le fournisseur, en entrepôt ou en usine. Cette pratique de transport est distincte de la notion de tarif général (qui peut être franco ou départ).

 

Entrepôt de consolidation 

Vision transporteur : lieux de regroupements de palettes (hubs régionaux/messagerie).

Vision distributeur-industriel : plateforme regroupant des petits flux, en provenance notamment de PME, permettant ainsi de livrer un seul point géographiquement proche plutôt que d'éclater ces flux vers plusieurs entrepôts régionaux. Cette approche a pour but d’optimiser le chargement des camions et les réceptions en entrepôt.

 

Entrepôt de transit 

Lieu de passage de flux de marchandises sans stockage, type hub. Illustration d’utilisation pour la desserte des magasins en agglomération et centre-ville.

 

Entrepôt mutualisé 

Entrepôt mis en commun par plusieurs acteurs. L’entrepôt multi-industriels devient une pratique courante et l’entrepôt multi-distributeurs ou multi-clients est en phase expérimentale.

 

Entrepôts accolés 

Entrepôts contigus mais identifiés.

 

Envoi 

En transport combiné, cette expression peut être utilisée à des fins statistiques pour compter les unités de chargement ou des véhicules routiers.

 

EPC 

Electronic Product Code. Système de codification international permettant l’identification unique de tous les biens de la chaîne d’approvisionnement.

EPCglobal France est le centre de compétence EPC créé sur l’initiative de GS1France. Structure de service et de concertation, sa mission consiste à fédérer et à accompagner les actions de la communauté EPC (utilisateurs et prestataires) en France.

(© GS1 France)

 

ERP / Entreprise Ressources Planning 

Enterprise Ressource Planning. Progiciel de gestion intégré.

 

Etiquette 

Désigne dans la norme EDIFACT un identificateur unique d'un segment ou d'un élément de données (ISO 9735). Plus généralement, l'étiquette (traduction de l'anglais tag) est une dénomination codée standardisée ou normalisée désignant un élément d'un format d'échanges. Par exemple, dans le répertoire des segments EDIFACT, l'étiquette DTM : date / heure : période.

(© GS1 France)

 

Étiquette logistique 

Format standardisé d'étiquette, défini par GS1. Cette étiquette est susceptible d'être apposée sur toute unité logistique et comporte notamment des informations symbolisées en code à barres GS1-128 (notamment le SSCC).

 

Extranet 

Extension sur internet des applications développées pour un usage privatif, exclusivement réservée aux partenaires et fournisseurs d’une entreprise, généralement dans une optique de partage de l’information et de collaboration.

 

Facture dématérialisée 

Les factures dématérialisées échangées entre deux partenaires commerciaux correspondent à la télétransmission de « factures » sous forme électronique, sans que la facture soit échangée sous forme de document papier. Textes en vigueur : Directive 2001/115/CE du Conseil de l’Union européenne, Article 17 de la loi de Finances rectificative pour 2002 (no 2002-1576), Décret no 2003-632, Instruction no 3 CA no 136.

(© GS1 France)

 

Fercam 

Fer + camion. Prestation de logistique routière composée par un enlèvement et/ou une livraison à domicile et constituant une opération annexe au transport principal par rail.

Désigne aussi une entreprise.

 

Ferroutage 

Transport intermodal de marchandises, utilisant des véhicules routiers acheminés sur des wagons. (bulletin officiel du 20 septembre 2007, ministère de l’éducation nationale et ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche).

 

Fiche Produit 

Document ou message électronique par lequel le créateur d'un produit fournit à ses partenaires toute l'information relative à ce produit et aux logistiques associées. Chaque fiche-produit doit être identifiée par une clef unique constituée du GTIN de l’unité commerciale, du GLN de l’Editeur et du code du Marché cible. Cette identification ne dispense pas de l’application des règles de changements de GTIN décrites dans les « Spécifications Générales GS1 » (exemple : changement du nom de marque).

 

FMCG 

Fast Moving Consumer Goods. (PGC)

 

FTP / File Transfert Protocol 

Protocole de transfert de fichier utilisé sur Internet. Ce protocole décrit le processus selon lequel un fichier est transféré de l'ordinateur hôte sur le bureau du visiteur et inversement.

 

Gabarit de chargement ferroviaire 

Limites d’encombrement que doit respecter le couple wagon-chargement (wagon-UTI) pour s’inscrire dans le profil des ouvrages d’art de la ligne parcourue. Quatre gabarits de base sont agréés par l’UIC : le gabarit international, gabarits A, B et C. Ces gabarits s’appliquent aux lignes individuelles. (« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Gare 

Emplacement, bâtiments et installations diverses aménagés pour embarquer et débarquer les voyageurs, charger et décharger les marchandises. On distingue 2 principaux types de gares :

Gare ferroviaire : Ensemble des installations destinées à permettre, en un point déterminé, l'embarquement, le transbordement, la répartition ou le débarquement de voyageurs et/ou de marchandises pour le transport par train.

Gare de triage : En transport ferroviaire, installation dans laquelle les wagons changent de train. Le tri des wagons s'effectue par gravité à partir d'une butte d'où descend un train de wagons dételés et lentement poussés de manière à ce que chacun soit dirigé vers un faisceau dont chaque voie est affectée à une destination précise.

 

GDSN 

Global Data Synchronisation Network. Réseau constitué d’un ensemble de catalogues électroniques interopérables reliés par un Répertoire Global d’informations produits, le GS1 Global Registry. Cette interopérabilité, basée sur les standards GS1, est vérifiée par une certification internationale délivrée par GS1. Ce modèle permet à une entreprise (fournisseur/éditeur ou client/souscripteur) d’utiliser le catalogue électronique certifié de son choix pour échanger ses informations produits avec ses partenaires dans le monde entier.

(© GS1 France)

 

GENDI 

Groupement d'Etude, de Normalisation des Distributeurs. Organisme français regroupant les sociétés de la grande distribution, les sociétés de restauration hors domicile, les négociants de matériaux... qui utilisent les standards GS1.

(© GS1 France)

 

GENFA 

Groupement d'Etude, de Normalisation des Fabricants. Organisme français regroupant les fournisseurs et fabricants qui utilisent les standards GS1.

(© GS1 France)

 

Gerbage 

Empilage de conteneurs, de palettes ou de colis les uns sur les autres (voir manuel « Optimisation des unités d'expédition, des emballages secondaires et tertiaires : vers une optimisation du transport », ECR France).

 

GES 

Gaz à Effet de Serre (CO2, CH4, N2O…).

 

Gestionnaires de l’infrastructure 

En Europe, un gestionnaire d'infrastructure ferroviaire, défini par des directives européennes, est une entreprise, indépendante de celles chargées d'exploiter les services de transport.

 

GLN 

Global Location Number. Code du système GS1 identifiant un lieu-fonction et utilisant une structure à 13 chiffres.

(© GS1 France)

 

GPA bilaterale / Gestion Partagée des Approvisionnements 

Pratique ECR basée sur la coopération logistique entre industriels et distributeurs, afin d’optimiser la chaîne globale d’approvisionnement. Ce concept fait référence à la pratique sur l'ensemble de la chaîne d'un processus de réapprovisionnement basé sur les ventes, c'est-à-dire "tiré" par la demande consommateur et ne cherchant plus à accumuler les stocks dans la perspective de les revendre plus tard ou à "pousser" les produits fabriqués de l'amont vers l'aval. Le distributeur communique à l'industriel les données de vente des magasins (généralement agrégées = GPA points de vente) ou les mouvements de stocks des entrepôts (notamment les sorties vers les points de vente = GPA entrepôts). L'industriel élabore sur cette base une proposition de commande qu'il transmet au distributeur.

Voir manuels : « EDI et GPA », ECR France / Gencod EAN France, 1999 et « Gestion Partagée des Approvisionnements », ECR France / The Boston Consulting Group, 2000.

 

GPA mutualise / GMA 

Cette configuration de GPA a pour objectif d’étendre les champs d’application de la GPA bilatérale.

Elaboré en 2001 à ECR France, le concept a été réellement mis en œuvre en 2005, et est devenu une pratique courante d’optimisation tant pour les petits flux de produits (PME…) que pour l’accélération des fréquences de livraison pour les produits de plus forte rotation.

Le principe de la mutualisation peut s’appliquer à la GPA ; la GPA multi-fournisseurs permet de repousser la limite de pertinence de la solution bilatérale, dans le cas où l’industriel n’a pas le volume suffisant pour affréter des camions complets avec une fréquence de livraison satisfaisante. Ce concept, appelé aussi « GMA », permet principalement de réduire les stocks des entrepôts et d'améliorer les taux de service.

Voir manuels : "Optimisations logistiques multi-fournisseurs / multi-clients et intégration des prestataires logistiques - Multipick, multidrop, GPA mutualisée" Septembre 2002, ECR France.

 

GPC 

Global Product Classification. Classification produit internationale proposée par GS1. La GPC est une nomenclature flexible, à hiérarchies multiples, construite à l’aide de briques représentant un groupe d’articles eux-mêmes définis par des attributs. Chaque entreprise est libre de construire sa hiérarchie produit en organisant la logique ou l’ordre des attributs. À chaque brique est associé un maximum de 7 attributs.

(© GS1 France)

 

Greenhouse effect 

Is the process by which the emission of infrared radiation by the atmosphere warms a planet’s surface. (GES)

 

Groupage 

Le groupage ou «multipick » consiste à regrouper des marchandises destinées à un même lieu de livraison (centre de distribution ou point de vente) à partir de plusieurs sites d’expédition (plusieurs entrepôts industriels / plusieurs usines d’un ou plusieurs producteur(s)), en vue d’optimiser le chargement d’un véhicule.

Cette massification est réalisée par enlèvements successifs des produits auprès des différentes usines ou des différents lieux d’expédition impliqués. Appelé parfois ramasse, surtout lorsque la pratique est répétitive. Pour être efficace, le « multipick » nécessite une planification du circuit, des horaires de passage et de chargement.

Voir manuel : «Optimisation logistiques multi-fournisseurs / multi-clients et intégration des prestataires logistiques – multipick, multidrop, GPA mutualisée », ECR France / Valtech Axelboss, 2002.

 

GS1 128 

Suite structurée de caractères alphanumériques constituant une ou plusieurs informations de longueur fixe ou variable, chaque information étant précédée de son identifiant. Les identifiants de données ainsi que la structure et la longueur des données qu'ils introduisent sont définis par GS1. Le terme GS1-128 désigne également le code à barres qui traduit ces données. Peuvent ainsi être traduits en GS1-128 : un numéro séquentiel de colis ou SSCC, un code UCC/EAN-13 ou un code GTIN-14, un numéro de lot, une date, un poids...

(© GS1 France)

 

GS1 France 

Véritable plate-forme de concertation entre l'industrie et le commerce, GS1 promeut, met en œuvre et accompagne l'utilisation des standards GS1 dans les chaînes d'approvisionnements. Cette langue globale des affaires a de nombreux atouts, dont la gestion plus efficiente des processus commerciaux.

GS1 propose une gamme variée de standards qui sont utilisés au total par plus de 20 secteurs d'activité dans 150 pays : un million de sociétés de toute taille exécutent plus de 8 milliards de bips par jour. Pour cela, ces entreprises utilisent les produits, solutions et technologies produites par GS1 comprenant : le code à barres, l’EDI, l'e-Com, les catalogues électroniques, l’étiquette radiofréquence, la traçabilité des produits : Standard GS1-128.

Plus d'information : http://www.gs1.fr/

 

GTIN 

Abréviation de Global Trade Item Number (code article international). Code identifiant une unité commerciale standard (unité consommateur, unité de regroupement, unité logistique, service, …) de façon internationale et unique. Le GTIN peut être un des codes standard suivants : GTIN-8, GTIN-12, GTIN-13 ou GTIN-14.

(© GS1 France)

 

GTIN 12 

Structure de codification standard GS1 à 12 chiffres composée du préfixe entreprise UPC, de la référence article et du caractère de contrôle.

(©GS1 France)

 

GTIN 13 

Code international de numérotation des articles à 13 chiffres du système GS1 composé du préfixe entreprise GS1, de la référence article et du caractère de contrôle. Il permet d'identifier toute unité commerciale, notamment les unités-consommateurs, les produits-services ou les consignations. Il constitue de plus l'une des deux solutions d'identification des unités logistiques standard (l'autre étant le GTIN-14).

(© GS1 France)

 

GTIN 14 

Code international de numérotation des articles à 14 chiffres du système GS1 composé d'un indicatif associé au 12 chiffres d'un code d'identification GTIN-13 ou GTIN-12 et du caractère de contrôle. Il permet d'identifier des unités commerciales hors commerce de vente au détail. Il constitue l'une des deux possibilités de codification des unités logistiques standard (l'autre étant le GTIN-13) en vigueur dans les systèmes GS1.

(© GS1 France)

 

GTIN 8 

Code international de numérotation des articles à 8 chiffres du système GS1 composé du préfixe GS1, du code de référence article et du caractère de contrôle. Il permet d'identifier des unités commerciales de petite taille. Le code GTIN-8 est attribué en France par GS1 France à la demande du créateur de l'article. Dans une structure de fichier à 14 chiffres, il est compatible avec les GTIN-13 ou 14, en étant calé à droite de la zone et complété à gauche par des zéros.

(© GS1 France)

 

HANMOV (Goods/Cargo Handling and Movement) 

Message Ordre de prestation logistique en EANCOM®. Message à destination d'un entrepôt / CdD identifiant les prestations logistiques à réaliser sur les produits. Le message indique également les mouvements de produits limités aux entrepôts gérés par le prestataire logistique.

 

HTML 

HyperText Markup Language. Langage de description de documents et de présentation permettant de créer des pages web. Il permet d'indiquer la police de caractère, la taille de ceux-ci, la mise en page, d'insérer des images ou des liens hypertextes. Le document transmis sur le réseau est interprété sur le poste client par un programme appelé browser par les anglophones, et navigateur par les francophones. Les noms des fichiers HTML contenant des pages web ont souvent des suffixes .html ou .htm

(© GS1 France)

 

Hub 

Anglicisme. Place centrale où convergent toutes les correspondances d'un réseau de transport (routier/rail/mer/air). Par exemple, un « hub » portuaire est une plateforme permettant de passer du mode maritime à d’autres modes de transport et inversement.

 

ICP / KPI  

Acronyme de Indicateur Clé de Performance / Key Performance Indicator.

 

IFCSUM / Forwarding and Consolidation Summary 

Message Ordre de transport multiple en EANCOM®. Ce message est envoyé par l'intervenant qui demande ou réserve des prestations de transport ou d'organisation de transport pour plusieurs expéditions (groupage) sous certaines conditions à l'intervenant qui assure ou organise le transport. Il permet d'établir un contrat de transport pour plusieurs expéditions et il est avant tout utilisé dans un but administratif.

 

IFM 

L’Institut Français du Merchandising est un lieu de rencontre et d'échange pour tous les experts du commerce fabricants comme distributeurs qui souhaitent optimiser leur merchandising sur le point de vente.

Crééé en 1972, cette association paritaire rassemble aujourd'hui toute la communauté industrie/commerce. L'IFM est au centre de toutes les problématiques du commerce moderne et ses travaux amènent de nombreuses réponses aux multiples interrogations de ses adhérents en :

- Favorisant la rencontre et les échanges entre les adhérents menant des réflexions similaires.

- Partageant à l'ensemble de ses adhérents un savoir faire expert et échanger ensemble expérience de terrain, analyse, réflexions et perspectives.

- Organisant des temps d'échange et de travail en commun ouverts à l'ensemble de la communauté adhérente.

http://www.ifm.asso.fr/

 

IFTMAN (Arrival Notice)  

Message Avis d'arrivée en EANCOM®. Emis par l'intervenant assurant les prestations de transport à l'intervenant spécifié dans le contrat (par exemple l'expéditeur) et qui donne des informations détaillées sur l'arrivée d'une expédition.

 

IFTSTA (International Multimodal Status Report)  

Message Statut de transport en EANCOM®. Ce message permet d'échanger des informations concernant le statut des mouvements physiques des expéditions ou des marchandises à tout point de la chaîne de transport (quelque soit le lieu et l'heure). Le message peut être envoyé suite à une ou des demandes d'informations concernant la ou les expéditions, sur une base prédéfinie (à une heure précise), suite à un ou des événements prédéterminés, suite à un événement exceptionnel comme défini par les partenaires.

 

Infogérance  

Hébergement par un tiers prestataire d’une solution émise en EDI pour le compte d’un partenaire.

 

INP / Introduction de nouveaux produits ou NPI / New Product Introduction 

Description générique du processus pour introduire un nouveau produit sur le marché. L'INP peut couvrir le lancement dans sa globalité, depuis la phase de développement du concept jusqu'à la distribution des produits dans le magasin et le suivi de ses performances ou concerner plus spécifiquement la phase « introduction » du produit dans le circuit de distribution.

 

INSDES (Instruction to Despatch) 

Message Ordre de livraison en EANCOM®. Message d'un intervenant à un autre, responsable des marchandises commandées, donnant des instructions pour expédier ou enlever des marchandises conformément aux conditions stipulées dans ce message. Il est émis par un intervenant (par exemple un acheteur ou un fournisseur) à destination d'un autre partenaire qui détient les marchandises commandées (par exemple un prestataire logistique).

 

Interopérabilité 

Ensemble des adaptations techniques (Voire, par extension, administratives) nécessaire à une circulation ferroviaire dans différents pays, comme l'écartement des rails et les types d'alimentation électrique ou de signalisation.

 

Inventory 

The average level of stock in a given point of the supply chain at a given point in time.

 

INVOIC 

Invoice / Message Facture / Avoir en EANCOM®. Message demandant le paiement pour des biens ou des services fournis dans les conditions acceptées par le vendeur et l'acheteur.

(© GS1 France)

 

INVRPT 

Inventory Report. Message d'état des stocks dans le langage EANCOM. Il permet de transmettre les états de stock, les mouvements (entrées et sorties) de stock et les données de ventes. Ce message est utilisé notamment dans la GPA.

(© GS1 France)

 

ISO  

International Organization for Standardization. Organisation internationale de normalisation, dont le siège est à Genève. Cet organisme international non gouvernemental englobe les organismes nationaux de normalisation de tous les pays. Organisé en TC (Technical Committees - Comités Techniques) ou en SC (Sub-Committees - sous comités), à leur tour subdivisés en groupes de travail (Working groups). Les projets de normes passent par trois stades : DS (Draft Proposal) ou document de travail, DIS (Draft International Standard) ou proposition de norme et IS (International Standard) ou norme internationale, après l'adoption définitive. Après avoir lancé le dictionnaire-pivot BSR, l'ISO a avalisé les instruments mis au point, recommandés et publiés par le groupe de travail sur la facilitation des procédures du commerce. (UN/ECE/TRADE/WP.4). www.iso.org

(© GS1 France)

 

Lecteur optique 

Appareil électronique pour la lecture des codes à barres et leur conversion en signaux électriques interprétables par un ordinateur.

(© GS1 France)

 

LF 

Entreprise ou tout service d'une entreprise qui participe au titre d'une ou plusieurs fonctions à la réalisation d'une transaction commerciale. Chaque lieu-fonction, quel que soit son type, est identifié par un code GTIN-13.

 

Livraison fractionnée 

Livraison répartie sur plusieurs moyens de transport, soit que la quantité à livrer dépasse les capacités d'un seul véhicule, soit que la marchandise provienne de plusieurs entrepôts ou usines.

(© GS1 France)

 

Livraison partielle  

Livraison incomplète par rapport à la commande correspondante.

(© GS1 France)

 

Livré par 

Lieu-fonction responsable de l’expédition. Ce lieu n’est pas nécessairement le lieu d’où part la marchandise.

 

Livrer à  

Lieu-fonction auquel est destinée la marchandise commandée. C'est le lieu où le fournisseur doit effectivement livrer les produits sauf lorsque la commande comporte l'indication d'un "relais". Le code du "livrer à" constitue le deuxième terme des filières du distributeur, que la commande comporte ou non un "relais".

 

Logistic unit 

An item of any composition established for transport and/or storage that needs to be managed through the supply chain. (unité d’expédition)

 

Logistique inversée 

Logistique destinée à réacheminer et à retraiter le matériel, l'emballage, les produits ou d'autres composantes qui peuvent être recyclés, réutilisés ou re-fabriqués. (cf. Reverse logistics).

 

Lot consommateur  

Lorsqu'il est physiquement constitué, un lot consommateur est un regroupement de plusieurs unités consommateurs identiques ou différentes, susceptibles d'être vendues également à l'unité (séparément). Un tel lot devient à son tour une unité consommateur.

 

Lot virtuel  

Un lot consommateur peut aussi ne pas être physiquement constitué : c'est le passage à la caisse des composants du lot qui déclenche l'offre correspondante. On parle alors de lot virtuel.

 

Lotissement  

Organisation qui permet l’acheminement de véhicules ferroviaires remorqués (Wagons isolés) regroupés en lot.

 

LSP, 3PL, 4PL 

Logistics Service Provider ; third Party Logistics, Four Party Logistics. (prestataires logistiques qualifiés selon le type de prestations assurées).

 

Massification 

Action de massifier et son résultat. Réunion de différents flux et marchandises en vue d’une meilleure utilisation des capacités de transport.

 

MDC 

Manufacturer Distribution Centre. (centre de distribution de l’industriel).

 

Message 

Terme employé pour désigner les documents transmis par EDI : le message commande, le message INVOIC...

(© GS1 France)

 

Message électronique (©GS1 France) 

Combinaison de plusieurs informations de données soit lues optiquement, soit provenant de transaction, assemblées pour la validation et le traitement non ambigu des données dans une application utilisateur.

 

Minimum de commande (©GS1 France) 

Nombre minimum d'une unité commerciale qu'une commande portant sur cette unité doit obligatoirement comporter.

 

Multi Modal Transport 

The transport of goods where the tractor unit, lorry, trailer, semi trailer with or without tractor swap body or container use a combinaison of road, rail or inland waterways. (transport multimodal)

 

Multi-modalité 

Disponibilité dans un même lieu de plusieurs modes de transport (cf. plateforme multimodale) et/ou de leur utilisation lors d’un même déplacement (cf. transport multimodal). On peut parler aussi de multi-modalité entre deux lieux si on peut les relier en empruntant des modes de transport différents (par exemple la multi-modalité entre deux villes renvoie à l'existence à la fois d'une ligne de chemin de fer et d'une autoroute).

 

Multidrop (Multi-livraisons)  

Consolidation dans un même camion des livraisons d’une usine ou d’un entrepôt producteur vers plusieurs centres de distribution (ou points de vente). Ces points de livraison sont livrés successivement par le même camion au cours d’une même tournée. Le multidrop concerne aussi la livraison de points de vente par le centre de distribution du distributeur.

 

Multipick (Multi-enlèvements) 

Consolidation dans un même camion des expéditions de plusieurs producteurs vers un même centre de distribution (ou un même point de vente). Cette consolidation est réalisée par enlèvement des produits auprès de plusieurs usines et/ou entrepôts de producteur(s).

 

Mutualisation 

Mise en commun de moyens (transport, entrepôt, outil) visant à réduire le besoin global de ces moyens ou d’en augmenter l’efficacité pour les acteurs. Par différenciation avec la consolidation, la mutualisation implique obligatoirement l’intervention de plusieurs acteurs.

 

NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) 

Expression aux contours assez flous, apparue avec le développement des réseaux de communication, désignant tout ce qui tourne autour d’Internet et du multimédia. Elle recouvre également la notion de convivialité accrue de ces produits et services destinés à un large public de non-spécialistes. Au confluent de l’informatique, des réseaux de télécommunication et de l’audiovisuel, les NTIC s’adressent au plus grand nombre.

 

Opérateur de transport combiné rail-route  

Il faut entendre par opérateurs de TC les sociétés qui assument le rôle d’interface entre les modes de transport intervenant dans un acheminement de marchandises selon le concept combiné. Ces opérateurs achètent des trains complets au tractionnaire ferroviaire et fournissent également des wagons.

 

Opérateur ferroviaire 

Entreprise de transport ferroviaire qui assure, le cas échéant, la distribution, l'approvisionnement et le stockage des produits d'un client.

 

ORDCHG 

Message de modification de commande en langage EANCOM

 

ORDERS (Purchase Order)  

Message "commande" en EANCOM®. Message donnant le détail des biens et services commandés dans les conditions acceptées par l'acheteur et le vendeur.

 

ORDRSP / OSTRPT 

ORDRSP (Order Response) / OSTRPT (Order Status Report)

Message Réponse à la commande en EANCOM®. Message envoyé par le vendeur à l'acheteur, en réponse à une Commande.

Message Statut de l'ordre en EANCOM®. Ce message peut être utilisé par un fournisseur pour donner le statut d'un ordre. Ce message peut répondre à un message Demande de statut d'ordre envoyé par un client ou son agent ou alors être envoyé de façon régulière comme convenu par les partenaires. Il peut être utilisé pour donner des informations de statut relatives à un message Commande, un message Ordre de prestation logistique ou un message Instruction de livraison précédemment envoyé.

 

OTIF 

On Time In Full. (commande parfaite, de la passation de commande jusqu'à la réception dans les temps).

 

Palette 

Support (plateau en bois, en plastique ou en carton) couramment utilisé pour le transfert des marchandises. Pour les produits de grande consommation (PGC), les formats les plus utilisés sont 800X1200 et 1000x12000 (ou des sous-multiples : demi, quart de palette). Les palettes sont conçues généralement pour faire plusieurs voyages. Le marché de la palette est réparti en 3 systèmes de gestion :

  • La palette perdue (représente à peine 10% du marché en France sur les PGC), achetée par l’expéditeur, est prévue pour n’être utilisée qu’une seule fois.
  • La palette locative (40% du marché) qui correspond à la mise à disposition de palettes et à la gestion de leurs retours et rotations par un acteur spécialisé. Trois acteurs principaux sont présents sur le marché français : CHEP, LPR et IPP Logipal.
  • La palette Europe standard ou  pool européen des palettes (50% du marché, voire 80% dans le frais) : les palettes sont échangées entre les intervenants tout au long de la chaîne logistique. Les palettes, dites «EUR-EPAL», répondent à des critères standard de dimensions et le niveau de qualité est régi par une charte EPAL, Qualipal.
 

Palette hétérogène  

Palette comportant plusieurs types de produits ou d’unités de vente consommateur (UVC). Ces palettes hétérogènes peuvent être « standard » c'est-à-dire qu’elles figurent au catalogue du fabricant, mais sont généralement non standard c'est-à-dire qu’elles sont constituées à la demande du client.

Voir manuel : « Optimisation des unités d’expédition des emballages secondaires et tertiaires vers une optimisation du transport », ECR France / The Boston Consulting Group, 2002.

 

Palette homogène  

Palette ne comportant qu’un seul type d’unités de vente consommateur (UVC).

Voir manuel : « Optimisation des unités d’expédition des emballages secondaires et tertiaires vers une optimisation du transport », ECR France / The Boston Consulting Group, 2002.

 

Palette non standard  

Palette créée pour les besoins d’une commande particulière. Une telle palette ne figure pas en tant que telle au catalogue du fournisseur.

Voir manuel : « Optimisation des unités d’expédition des emballages secondaires et tertiaires vers une optimisation du transport », ECR France / The Boston Consulting Group, 2002.

 

Palette sandwich ou millefeuille  

Unité d’expédition comportant, en plus de la palette support, plusieurs palettes intercalaires.

 

Palette standard  

Regroupement standard d’unités de vente consommateur sur une unité de transport. Une palette standard est proposée de façon permanente aux clients. Elle doit être déclarée dans une fiche produit et identifiée par un code d’unité logistique EAN 13 ou EAN 14.

Voir manuel : « Optimisation des unités d’expédition des emballages secondaires et tertiaires vers une optimisation du transport », ECR France / The Boston Consulting Group, 2002.

 

PARTIN (Partner Information)  

Message Information partenaire en EANCOM®. Il permet la transmission d'informations de base sur les codes lieux-fonctions et les données commerciales, administratives et financières de l'entreprise.

 

PCB (par combien)  

Le nombre d’unités consommateur contenues dans l’unité élémentaire d’approvisionnement.

 

PdV 

Point de Vente.

 

Perfect Order 

En français structure de commande parfaite (sans retouche).

 

PGC 

Produit de grande consommation.

 

Planning des échéances communes (PEC)  

Outil de gestion de projet reprenant les dates limites des interactions entre les partenaires nécessaires au meilleur déroulement d’un événement commercial (promotion, nouveau produit, publicité, …).

 

Planogramme 

Schéma d’implantation des produits dans un rayon ou une gondole dans un point de vente, à l’initiative du distributeur, souvent élaboré conjointement avec les fournisseurs.

 

Plateforme multimodale ou "chantier"  

Espace aménagé de manière à faciliter le transbordement de marchandises entre deux ou plusieurs modes de transport.

 

PLV 

Publicité sur le lieu de vente.

 

Point nodal  

Point de groupage / de dégroupage de camions, de wagons ou de conteneurs, permettant de reconstituer des ensembles directs à partir d'éléments de différentes provenances (Exemples : les triages sont des points nodaux de wagons, tels Villeneuve-Saint-Georges ou Metz-Sablon).

 

Pooling 

A grouping of resources for the common advantage of the participants. (mutualisation)

 

Portique roulant / Gantry crane  

Grue portique pouvant faire évoluer la charge dans les trois dimensions, hauteur, largeur, longueur et évoluant elle-même en site propre, soit sur rails, soit sur pneus, couramment affectée à une surface de manœuvre limitée. De telles grues sont en général utilisées pour le transbordement rail/route et/ou navire/quai.

(« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

POS (Point of sale) 

Point de vente ou magasin.

 

Prestataire logistique (3PL-4PL)  

Acteur économique réalisant un certain nombre d'opérations logistiques (transport, entreposage, distribution) pour le compte de son / ses client(s). 3PL-4PL : voir Termes anglo-saxons.

 

Prévisions concertées 

Prévision de ventes ou d’approvisionnement réalisée conjointement par le producteur et le distributeur selon un processus défini dans le cadre d’ECR France, préalablement au développement du concept international du CPFR. Cette prévision bénéficie de l’expérience et des connaissances de chacun des partenaires.

 

PRICAT (Price catalogue)  

Message Information prix en EANCOM®. Ce message permet la transmission d'informations concernant la tarification et la description synthétique des articles et des services proposés par un vendeur à un acheteur.

 

PRODAT (Product Data)  

Message Information produit en EANCOM®. Ce message est échangé pour identifier et décrire les articles. Il permet de communiquer les informations sur les articles en vue de leur commercialisation ou à des fins d'information uniquement. Ces informations n'incluent pas les conditions commerciales mais décrivent l'article d'un point de vue technique et fonctionnel.

 

Produit fond de rayon 

Produit détenu régulièrement par le magasin, par opposition au produit événementiel ou à la promotion temporaire placée en tête de gondoles.

 

Produits « A », « B », « C » 

Les produits « A » se caractérisent par : des rotations fortes, des volumes importants se traduisant souvent par des livraisons au point de vente en palettes complètes, un nombre limité de références, des sorties régulières.

Les produits « C » se caractérisent par : des rotations faibles, un grand nombre de références et un volume total faible, une unité de réassort par le point de vente adaptée à la fréquence de livraison du fournisseur.

Les produits « B » correspondent à la catégorie intermédiaire.

 

Railport 

Plateforme permettant de passer du mode ferroviaire au mode terrestre et inversement.

 

Rampe mobile ou passerelle / Ro Ro ramp  

Installation qui permet aux véhicules routiers de monter ou descendre d’un wagon (ou d’un navire) selon la technique du roulage.

(« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

Rappel  

En sus du retrait, suspension de la consommation ou de l’utilisation du produit par le consommateur (DGCCRF).

Toute mesure visant à obtenir le retour d’un produit dangereux que le producteur ou le distributeur a déjà fourni au consommateur ou mis à sa disposition (Directive européenne).

 

RDC 

Retail Distribution Centre or Regional Distribution Centre for UK. (centre de distribution du distributeur).

 

Reach stracker  

Grue automobile équipée d’un dispositif de levage frontal lui permettant de déplacer ou gerber des UTI.

« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

RECADV (Receiving Advice) 

Message Accusé de réception de livraison en EANCOM®. Message indiquant les détails concernant les marchandises reçues dans les conditions acceptées par les partenaires. Le but du message est d'informer l'expéditeur du contenu (à la réception) de l'expédition. Le message concerne un seul point de réception et un seul point d'expédition et peut couvrir différents articles, colis ou ordres. Le message permet à l'expéditeur des marchandises de connaître l'état des réceptions (marchandises reçues/non reçues) par rapport à l'ordre émis et les marchandises acceptées ou non acceptées.

 

Reconnaissance à l’aptitude au transport  

Opération réalisée par du personnel spécifiquement formé et habilité, consistant à effectuer un examen visuel, de chaque coté des véhicules ferroviaires et de leurs chargements afin d’assurer que les envois ne présentent pas de risque pour la sécurité des circulations des personnes et des biens.

 

Redevance d’infrastructure  

Ce sont les sommes versées par une entreprise ferroviaire au titre de l’usage d’un réseau ferré. La tarification d’infrastructure du réseau ferré français est fixée par l’Etat sur proposition de Réseau Ferré de France RFF) qui perçoit les montants. Elle s’applique par catégorie de section élémentaire de ligne. Elle comporte :

  • Un droit d’accès par entreprise ferroviaire, par km de réseau desservi,
  • Un droit de réservation par km de sillon et par arrêt en gare,
  • Un droit de circulation par km et par train.
  • Des prestations complémentaires, par exemple la mise à disposition de l’énergie électrique, de l’usage des installations de triage ou du stationnement prolongé sur certaines voies, s’y ajoutent. Elles sont facturées par RFF aux entreprises ferroviaires en complément des redevances ci-dessus. Le terme « péage » est utilisé de façon équivalente à celui des redevances.
 

REMADV (Remittance Advice)  

Message Avis de paiement en EANCOM®. Ce message, échangé entre l'acheteur et le vendeur, permet de donner un état comptable des paiements ou de toute forme de règlements financiers, à une date définie et concernant des marchandises ou des services détaillés dans l'avis.

 

Remorque ou semi-remorque  

Support mobile généralement utilisé pour le déplacement routier de marchandises qui est le mode de transport le plus utilisé en France comme en Europe pour le transport des PGC (85% des trajets en Europe). Il existe deux types de réglementation du transport routier :

  • l’une relative au poids total du véhicule routier
  • l’autre relative à la longueur maximale du véhicule routier

De dimensions maximales externes de 13,60 m de longueur par 2,55 m de largeur, ce support mobile permet de transporter 33 palettes 800x1200 (66 en demi-palettes de 1,20m de hauteur gerbées) ou 26 palettes 1000x1200. La législation française autorise actuellement 40 tonnes de PTRA au maximum. ECR France a recommandé en 2008 aux pouvoirs publics d’autoriser l’utilisation de véhicules de 44 tonnes de PTRA conformément à ce qui est autorisé dans d’autres pays européens, notamment limitrophes. Des dérogations à 44 tonnes pour la France sont accordées pour la partie routière d’un transport combiné (train, fleuve ou mer), pour la desserte des ports dans un rayon de 100 à 150 km selon autorisation préfectorale et dans d’autres cas spécifiques.

Le passage de 40 à 44 tonnes permet de diminuer les émissions de GES (de 8%) et le coût du transport. Le président de la République a laissé entendre en mai 2010 que le 44 tonnes serait prochainement autorisé pour le transport de produits agro-alimentaires.

D’autres pays européens autorisent sous certaines conditions de circulation, et pour le transport de produits volumineux, des méga-camions, aussi appelés « systèmes modulaires de grande longueur » ou « gigaliners», qui mesurent 25,25 mètres de long, et dont le poids peut aller jusqu'à 60 tonnes (permettant de transporter 52 palettes 80x120).

 

Remorque ou semi-remorque / semi-trailer  

Support mobile généralement utilisé pour le déplacement de marchandises. C’est le mode de transport le plus utilisé en France comme en Europe pour le transport de marchandises (85% des trajets en Europe). Il existe deux types de réglementation du transport routier:

  • L’une relative au poids total du véhicule routier,
  • L’autre relative à la longueur maximale du véhicule routier.

La législation française autorise actuellement 40 tonnes de PTRA au maximum. De dimensions maximales externes de 13,60 m de longueur par 2,55 m de largeur, ce support  permet de transporter 33 palettes 800x1200 (66 en demi-palettes gerbées) ou 26 palettes 1000x1200. Dans d’autres pays, la législation autorise 44 tonnes de PTRA.

Des dérogations à 44 tonnes pour la France sont accordées pour la partie routière d’un transport combiné (Train, fleuve ou mer), pour la desserte des ports dans un rayon de 100 à 150 km selon autorisation préfectorale et dans d’autres cas spécifiques, mais aussi dans le cadre de campagnes de transport des récoltes agricoles (Céréales, betteraves), ou bien le transport de grumes (Bois).

 

Report modal ou transfert modal  

Résultat du changement d’un mode de transport vers un autre.

 

Réseau ferroviaire  

Ensemble de l’infrastructure ferroviaire appartenant à un gestionnaire d’infrastructure et / ou géré par lui.

 

RETANN (Announcements For Returns) 

Message demande de retour en EANCOM®. Message utilisé par un intervenant pour annoncer à un autre intervenant le détail des marchandises retournées et les causes de ce retour (retour pour réparation, retour car marchandises endommagées, ...).

Voir manuel "Intégration des prestataires logistiques - Flux d'informations industriels-prestataires-distributeurs", ECR France / Axelboss / Gencod EAN France)

 

RETINS (Instruction For Returns)  

Message Ordre de retour en EANCOM®. Permet à un intervenant d'informer son partenaire de la façon dont les marchandises doivent être retournées. L'émetteur de l'Ordre de retour marchandises aura été préalablement informé des intentions de son client de retourner les marchandises, par l'envoi d'un message Demande de retour.

 

Retrait  

Suspension de la commercialisation ou de la distribution d’un produit (DGCCRF).

Toute mesure visant à empêcher la distribution et l’exposition d’un produit dangereux ainsi que son offre au consommateur (Directive européenne).

 

Reverse logistics 

Logistics designed to reprocess assets, materials, packaging, products or other components that can be recycled, reused or remanufactured. (logistique inversée)

 

RFID : Radio Frequency Identification (Etiquettes radio-fréquence) 

RadioFréquence Identification. Etiquette Radiofréquence. La RFID est une technologie d'identification automatique dont le principe est simple : contenant de l'information, une puce électronique associée à une antenne est attachée à un objet. Au moyen d'interrogateur, il est possible de lire à distance, et sans voir forcément l'étiquette, l'information contenue dans la puce.

(© GS1 France)

 

RMI (Retailer Managed Inventory) ou RMR (Retailer Managed Replenishment)  

Dans cette application, le distributeur fournit à l’industriel des prévisions de ventes et de livraisons, à partir desquelles ce dernier peut ajuster sa production et sa gestion de stocks. Le distributeur effectue des appels de livraison auprès de l’industriel.

Voir aussi CMI (Co-Managed Inventory) et VMI (Vendor Managed Inventory).

 

Rupture  

Un produit est dit en rupture en magasin lorsque le consommateur ne peut l’acheter, ne l’y trouvant pas, alors que ce produit est habituellement présent dans les linéaires de ce magasin.

 

Rupture de charge 

Transbordement de la marchandise (d'un véhicule sur un autre).

 

Rupture en entrepôt  

Un produit est dit en rupture en entrepôt lorsqu’un produit habituellement stocké et commandé par les magasins n’est pas disponible.

 

Rupture en linéaire 

Un produit est dit en rupture en magasin lorsque le consommateur ne peut l’acheter, ne l’y trouvant pas, alors que ce produit est habituellement présent dans les linéaires de ce magasin, à la place prévu par le planogramme.

 

RVA (Réseau à Valeur Ajoutée)  

Réseau de télécommunication géré par un opérateur, permettant de faire communiquer des systèmes d'informations hétérogènes en apportant des fonctionnalités supplémentaires.

 

Scorecard 

Used to measure, control and monitor the performance of the company. (ECR : grille d’analyse, carte de maturité ECR; golf : carte de parcours)

 

Service level 

The extent to which demand is met by availability of product. (Taux de Service)

 

Shared information 

A collaborative approach between manufacturers and retailer and possibility a third-party logistics provider to share information. (Information partagée).

 

Shared physical infrastructures / Consolidation warehouse 

Manufacturer, retailers and possibility third-party logistics providers collaborate to share warehouses and distribution centres for activities such as storing goods and cross-docking. (Entrepôt partagé)

 

Shared transport  

A collaborative approach between manufacturers and retailer and possibility a third-party logistics provider to share transport ; it involves sharing load planning and truck capacity. (Transport partagé)

 

SI  

Système d’information

 

Sillon  

Temps d'utilisation d'une section de voie ferrée par un train. "Tracer les sillons" veut dire organiser la succession des trains sur une même voie.

 

SKU 

Stock Keeping Unit. (référence consommateurs)

 

SKU (Stock Keeping Unit)  

Combinaison article et emplacement logistique constituant l’unité de stock.

 

SLSFCT  

SLSFCT : Sales Forecast. Message de prévision de ventes dans le langage EANCOM. Ce message permet aux entreprises d'échanger ou de faire remonter automatiquement des informations sur les ventes prévisionnelles de produits ou de services.

(© GS1 France)

 

SLSRPT  

Sales Report. Message d'état des ventes dans le langage EANCOM. Ce message permet aux entreprises d'échanger ou de faire remonter automatiquement des informations sur les ventes de produits ou de services.

(© GS1 France)

 

SPCB 

Sous par Combien. Nombre d'unités-consommateurs contenues dans le plus petit sous-emballage à l'intérieur de l'unité élémentaire d'approvisionnement. Cette notion, issue du Langage Gencod, n'existe pas dans le standard international GS1 et a donc officiellement disparu des règles.

 

SSCC (Serial Shipping Container Code) 

Abréviation de Serial Shipping Container Code (Numéro de colis). Code international à 18 chiffres dont la structure a été définie par GS1 et permettant d'identifier chaque colis de façon unique. Symbolisé en GS1-128 sur le colis et transmis dans l'avis d'expédition, il permet d'assurer la traçabilité des produits.

(© GS1 France)

 

Stacking 

Gerbage.

 

Station EDI 

Poste de travail de type PC fonctionnant en frontal de systèmes plus puissants et complexes ou en autonome (dans les PME/PMI), et hébergeant un ensemble de progiciels traitant toutes les opérations spécifiques d'une application EDI. La station EDI traite tous types de messages ou de jeux de messages (scénarios) utilisés, soit au sein d'une seule application spécifique, soit à partir de plusieurs fonctions applicatives de l'entreprise, grâce à un logiciel multifonctionnel. Elle évite la modification de la configuration matérielle et logicielle existante.

(© GS1 France)

 

Stock avancé  

Il s’agit d’un stock appartenant au fournisseur, déplacé un maillon plus loin dans la chaîne d’approvisionnement. Il peut être multi-clients. Selon le cas, Il pourra être entreposé dans un CdD ou un entrepôt mutualisé.

 

Stock consigné  

Il s’agit d’un stock appartenant au fournisseur, affecté à un client. Il peut selon les cas être entreposé dans un entrepôt mutualisé ou un CdD.

 

Stock d’écrêtage  

Ce type de stock concerne notamment les produits à forte saisonnalité et/ou à DLC longue, dont l’outil de production, les capacités d’expédition (chargement)… ne sont pas synchrones avec la demande des consommateurs. Il est constitué pour s’affranchir des pénuries de transport à certaines périodes ou pour utiliser plus uniformément la capacité de production et/ou d'expédition. Le transfert de propriété entre l’industriel et le distributeur dépend des modalités négociées entre les parties, en conformité avec les dispositions légales.

 

Supply Chain 

Voir chaîne d‘approvisionnement.

 

Synchronisation des données  

Ensemble des processus qui conduisent à la mise à disposition, par l’industriel, de données justes et à jour à ses différents partenaires. La synchronisation des données conduit à un état de la diffusion idéale des informations qui est appelé Alignement des données

(© GS1 France)

 

Tag  

Marque RFID apposée sur l’article à identifier. Le tag contient une puce sur laquelle un certain nombre d’informations sont gravées. Le tag peut être autonome en énergie (active tag) ou alimenté par les ondes émises par le lecteur (passive tag).

(© GS1 France)

 

Tarif départ  

Les marchandises sont vendues hors prestation de transport (départ usine, départ entrepôt). Le coût du transport est pris en charge par le destinataire.

 

Tarif franco  

Le coût du transport vers le client est pris en charge par l’expéditeur.

 

Taux de service au consommateur en linéaire 

Il est relié au taux de rupture constaté :

taux de service au consommateur en % = 1 - taux de rupture en %

ECR France distingue le taux de rupture quotidienne complète (TRQC) évalué à partir des ventes nulles d’une journée et le taux de rupture quotidienne partielle (TRQP) évalué à partir des ventes anormalement basses d’un produit donné, dans un magasin donné, à un jour nommé.

Voir manuels : "Taux de service au consommateur – la diminution des ruptures, de la théorie à la pratique collaborative quotidienne" – version intégrale Mai 2004, ECR France.

 

Taux de service au consommateur en linéaire  

Il est relié au taux de rupture constaté :

taux de service au consommateur en % = 1 - taux de rupture en %

Un produit est dit en rupture en magasin, lorsque le consommateur ne peut l’acheter, ne l’y trouvant pas, alors que ce produit est habituellement présent dans les linéaires de ce magasin.

 

Taux de service entrepôt – Taux de service amont  

Quantités (produit, carton, colis, kg, palette…) livrées à l’entrepôt par rapport aux quantités commandables passées par l’entrepôt dans les conditions convenues (CGV).

 

Taux de service magasin – Taux de service aval 

Quantités (produit, carton, colis, kg, palette…) livrées au magasin par rapport aux quantités commandables passées par le magasin à l’entrepôt dans les conditions convenues (CGV).

 

TC 

Transport combiné.

 

TCP/IP (Transport Control Protocol/Internet Protocol) 

Protocoles de contrôle de transmission permettant de répéter les messages perdus dans le réseau et d'assurer une réception sans faute des données.

 

Tonne-kilomètre  

Unité servant à mesurer les trafics de marchandises correspondant au transport d’une tonne sur un kilomètre.

 

Traçabilité 

La capacité de retracer, à travers toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution, le cheminement d’une denrée alimentaire, d’un aliment pour animaux, d’un animal producteur de denrées alimentaires ou d’une substance destinée à être incorporée ou susceptible d’être incorporée dans une denrée alimentaire ou un aliment pour animaux. (cf. Traceability).

Voir Règlement Européen N°178/2002, Disposition d’application du Pack Hygiène.

Voir manuel : « Glossaire ECR : Keep all our efforts simple, pratical and free of jargon », ECR France

Voir manuel : « Using traceability in the Supply Chain to meet Consumer Safety Expectations », ECR UK.

 

Traçabilité ascendante  

La capacité, en tout point de la chaîne d’approvisionnement, à retrouver l’origine et les caractéristiques d’un produit à partir d’un ou plusieurs critères donnés. Elle sert notamment  à identifier la cause d’un problème qualité.

 

Traçabilité descendante  

La capacité, en tout point de la chaîne d’approvisionnement, à retrouver la localisation de produits à partir d’un ou plusieurs critères donnés. Elle sert notamment  en cas de retrait ou de rappel de produit.

 

Tracing 

Traçabilité amont.

 

Tractionnaire ferroviaire 

Une entreprise ferroviaire est une entreprise prestataire de service qui assure des services de transport de personnes ou de marchandises sur un réseau ferroviaire. Elles fournissent les services de traction ferroviaire aux opérateurs de transport combiné rail-route. Ces services incluent la locomotive, le conducteur et le sillon. Pour pouvoir accéder à l'infrastructure ferroviaire, une entreprise ferroviaire doit être en possession d'un certificat de sécurité.

 

Traffic congestion 

New measure that is being used by various governments and regulatory bodies as a disincentive for urban traffic congestion and pollution. (congestion du traffic, encombrement).

 

Transbordement 

Transfert de voyageurs ou de marchandises d'un mode de transport à un autre.

 

Transport amont-aval 

Ces deux termes ambigus devront toujours être qualifiés : en provenance de / à destination de ; par exemple amont CdD  / aval CdD. A ECR France, on considère, sauf informations plus précises, que le transport amont est celui entre les entrepôts industriels et distributeurs et que le transport aval correspond à celui entre les entrepôts distributeurs et les magasins.

 

Transport combiné 

Forme de transport faisant appel à plusieurs modes de transport (au moins deux) pour une même opération de transport de marchandises (par exemple le pré acheminement de marchandises par camion suivi du transport principal par train). Ceci peut s’effectuer  sous une même responsabilité de prestataire ou selon des responsabilités d’opérateurs différents.

 

Transport intermodal 

Acheminement de marchandises dans un même contenant spécialisé (Ex : conteneur) par au moins deux modes de transport, sans manutention élémentaire directe des marchandises transbordées.

 

Transport multimodal 

Acheminement de marchandises par au moins deux modes de transport différents.

 

Transport mutualisé 

Approche collaborative d’organisation du transport entre plusieurs acteurs industriel(s) et/ou distributeur(s), et, le cas échéant, un prestataire logistique en vue d’optimiser le transport physique et améliorer le taux de remplissage du matériel roulant. Ceci présuppose de partager sur le planning de chargement et de livraison.

 

Transport pour compte d’autrui (compte tiers) 

Les transporteurs pour compte d'autrui sont des professionnels des transports qui assurent le déplacement des marchandises pour le compte de leurs clients.

 

Transport pour compte propre 

Les transporteurs pour compte propre sont des industriels ou des distributeurs qui, à l'occasion de l'exercice de leur activité principale, exécutent, en se dotant des moyens en personnels et en véhicules adéquats, des déplacements de marchandises concernées par leur activité professionnelle.

 

Transporteur 

Opérateur de transport ; exemple : transporteur routier.

 

Traverse  

Pièce en bois, en métal ou en béton permettant le maintient constant le parallélisme des deux files de rails et qui assure la répartition des contraintes.

 

Triage ferroviaire  

Point d’exploitation où sont assurés, dans le cadre d’un plan de transport, le tri des wagons et la formation des trains du lotissement.

 

TRQC  

Taux de rupture quotidienne complète (évalué à partir des ventes nulles).

 

TRQP 

Taux de rupture quotidienne partielle (évalué à partir des ventes anormalement bassesd’un produit donné dans un magasin donné à jour nommé).

 

UCC (Uniform Code Council) 

UCC est l'équivalent de EAN pour l'Amérique du nord. UCC et EAN développent et gèrent le système EAN-UCC, un langage mondial pour le commerce.

 

UCI 

Unité de chargement intermodale.

 

UHF (©GS1 France) 

Ultra Hautes Fréquences. Bande de radiofréquences qui s’étend de 300 MHz à 3 GHz. Entre 865,7 et 868,7 MHz pour la RFID UHF en Europe (ETSI).

 

Unité commerciale (©GS1 France) 

Toute unité (article, produit ou service) pour laquelle il est nécessaire de retrouver des informations prédéfinies, dont le prix peut être fixé, et qui peut être commandée ou facturée aux fins d'échanges commerciaux en n'importe quel point de toute chaîne d'approvisionnement.

 

Unité consommateur  

En langage Gencod, article pouvant être vendu au consommateur à l'unité. Il peut s'agir d'articles élémentaires, de lots consommateurs, d'articles en promotion. Une unité consommateur est normalement identifiée par un EAN 8, un EAN 13 ou un UPC, complété, dans les standards Gencod, par le code VA (variante promotionnelle). Dans d’autres métiers, l’UC correspond à l’unité de consommation que celle-ci soit ou non commercialisable en tant que telle (ex : 1 UC = 1 pot de yaourt, l’unité de vente consommateur étant le pack de 4 UC).

 

Unité d'expédition  

Consiste en un groupe de produits réunis afin de faciliter leur transport et leur manutention, depuis l’usine jusqu’à l’entrepôt et de l’entrepôt jusqu’au point de vente. Elle est composée :

  • des produits eux-mêmes (conditionnés dans leurs emballages primaires) ;
  • des emballages secondaires ou emballages de regroupement (cartons, caisses, …) ;
  • d’emballages tertiaires ou éléments de support facilitant la manutention et le transport.
 

Unité de base  

Tout objet ou entité (à l'exception des unités logistiques homogènes) susceptible d'être identifié par un code EAN 8 ou EAN 13 et de faire l'objet d'une fiche produit. Sont des unités de base : une unité consommateur, un lot consommateur, un colis mixte standard, une unité logistique complexe, un produit-service, une consigne, un modèle, ...

 

Unité de charge  

Charge palettisée ou unité préemballée dont la surface au sol est conforme aux dimensions des palettes et qui peut être chargée dans une Unité de Transport Intermodal.

 

Unité logistique hétérogène  

Unité logistique comportant plusieurs types d’unités consommateurs (plusieurs EAN 13 UC) ou plusieurs types d’unités logistiques (plusieurs EAN 13 UL ou EAN 14).

 

Unité logistique homogène  

Unité logistique ne comportant qu’un seul type d’unité consommateur (un seul EAN 13 UC) ou, plus généralement, un seul type d’unité de base.

 

Unité logistique non standard  

Unité logistique créée pour les besoins d’une commande particulière. Une telle unité ne figure pas en tant que telle au catalogue du fournisseur.

 

Unité logistique standard  

Regroupement standard d’unités consommateurs. Ces regroupements peuvent avoir une réalité physique, en tant qu’unités de manutention ou d’expédition. Ils peuvent également être des entités non manipulables définies pour communiquer des barèmes ou pour traduire les conditions de réalisation de la transaction.

Une unité logistique standard est proposée de façon permanente aux clients. Elle doit être déclarée dans une fiche produit et identifiée par un code EAN 13 ou EAN 14.

 

UTI / ITU 

Unité de transport intermodal / Intermodal Transport Unit

 

UVC 

Unité de Vente Consommateur symbolisée par un code à barres.

 

Véhicule Optimisation 

Method to optimize loading and utilization of transportation vehicles.

 

Verrou tournant / Twistlock  

Pièce normalisée sur les équipements de manutention destinées à pénétrer et verrouiller les pièces de coin des UTI ; également utilisée sur les navires et les véhicules pour fixer les UTI.

(« Terminologie en transports combines » Economic Commission for Europe, 2001).

 

VICS (Voluntary Interindustry Commerce Standards)  

Organisation nord américaine sans but lucratif qui travaille à l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement. VICS élabore des standards et des processus transversaux pour définir les flux d’information et de marchandises dans l'industrie des produits de grande consommation et la distribution.

 

VMH  

Ventes Moyennes Hebdomadaires.

 

VMI (Vendor Managed Inventory) 

Dans cette application de GPA, la proposition de commande élaborée par l’industriel et transmise au distributeur, à partir des données transmises par ce dernier, est considérée comme définitive.

 

VMM  

Ventes Moyennes Mensuelles.

 

Web EDI (©GS1 France) 

Outil permettant l'échange de données entre une communauté d'entreprises qui utilise des traitements d'échange automatisés et une communauté d'entreprises qui utilise des formulaires électroniques. Le Web EDI ou EDI formulaire est une solution EDI maintenue à distance et bâtie sur les standards EDI et Internet. Ainsi, pour l'entreprise déjà équipée d'une station EDI les flux entrants et sortants restent gérés par le ou les RVA utilisés avec les partenaires existants. C'est au RVA de router les messages vers le Web EDI. La fonction de ce Web EDI est de traduire les messages EDIFACT en clair et d'en permettre la consultation, via une connexion Internet, par la petite entreprise. Toutefois, ces messages, sous la forme de formulaires, ne peuvent être intégrés automatiquement dans une application de gestion. Voir aussi EFI.

 

Workflow  

Gestion électronique de processus, outil décisionnel coopératif qui s'attache à optimiser et rationaliser les flux d'information et les procédures de travail.

 

XML (eXtensible Markup Language)  

Langage Extensible de Balisage. XML est le langage destiné à succéder à HTML sur le « World Wide Web ». Comme le « HTML », c'est un langage de balisage (Markup), c'est-à-dire un langage qui présente de l'information encadrée par des balises. Contrairement à HTML, qui présente un jeu limité de balises orientées présentation (titre, paragraphe, image, lien hypertexte), XML est un métalangage qui va permettre d'inventer à volonté de nouvelles balises pour isoler toutes les informations élémentaires (titre d'ouvrage, prix d'article, numéro de sécurité sociale, référence de pièce, …) ou agrégats d'informations élémentaires, que peut contenir une page Web.

 

« Shopper » ou acheteur en magasin 

La personne qui achète le produit dans le point de vente. L’acheteur n'est pas forcément le consommateur (cf couche-culotte, bière, …).